Syrano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syrano

Message par Mamz le Mer Sep 10 2008, 20:13

1/ Pour commencer, peux tu nous parler un peu de tes débuts ?
J'ai commencé par le rap. Ca me parlait, c'était mon milieu et me racines. Un truc populaire, prolo, qui parle de société et de politique. Un truc qui est ouvert, poétique et positif, influencé par toutes les musiques du monde... C'était génial. Pour moi, le rap reste une des plus belles inventions de l'expression artistique des 3 dernières années.

2/ Quelles ont été les réactions suite à la sortie de «Musiques de chambre» ?
Ma foi pas mauvaises. J'ai vendu 10 000 albums de cet album durant les 2 dernières années. L'enthousiasme a été grandissant et une chose est à noter. C'était un album réunissant près de 10 années de travail, et je tournais depuis 3 ans déjà avec les chansons, donc les gens l'attendaient... Ce deuxième album est une autre épreuve, réunir de bonnes chansons, assez pour faire un album, profiter de 2 ans de vie et de nouvelles expériences. Un condensé. Et puis, cette fois, je verrais si ce public que j'ai rencontré sur scène me suivra dans mes explorations.

3/ Un nouvel album est prévu pour dans quelques mois, peux tu nous en dire un peu plus?
Cet album s'appelle "le goût du sans", plus brut et plus mature que le premier, moins enfantin et plus fin, plus fouillé. Je le trouve personnellement plus en phase avec ce que je suis, qui je suis. Une création, un disque dans ce cas, c'est l'aboutissement d'une personnalité à un moment donné dans le temps, ce qu'on est à cette période de notre vie et ça me ressemble assez. Je suis content et fier de ces chansons.

4/ Des gars de Mon coté punk, debout sur le zinc et la rue kétanou ont participé au 1er album, y'aura t'il des collaborations de ce style sur «Le goût du sans»?
Oui! Certains invités n'ont pas pu se libérer malgré l'envie de le faire. Mais je suis bien content. Les gars de Debout sur le Zinc seront encore plus impliqués puisque ce sont eux qui jouent sur l'album entier... Simon au violon, Momo à la batterie, Fred à l'accordéon et Olivier au banjo - mandole. Il y a aussi un morceau qui s'appelle Bleus où des invités viendront chanter mais je laisse la surprise quant au "casting" héhé!

5/ Depuis quelques temps, les musiciens qui t'accompagnent ont changé, peux tu nous présenter les nouveaux?
Alors oui, changement d'aventure, changement de personnel. c'est un peu ce qui peu résumer les changements opérés. Nous avons Stan Steiner, violoniste, Thierry Cotte, batteur, Etienne Chenet, bassiste / contre-bassiste, Takahiro Shimizu à l'accordéon. Cherzo et Alex, quant à eux, me suivent depuis le lycée, alors ma foi... La question ne se posait pas.

6/ Peux-tu développer un peu les sujets abordés par tes textes ?
J'y parle d'amour, de voyage, d'immigration, de politique, de mon passé, de mon futur, de maladie, et des fables viennent de nouveaux se faufiler dans cet univers là. Il existe un vrai lien entre les deux albums mais ils sont différents.

7/Quelles sont tes influences musicales, cinématographiques et littéraires ?
J'ai toujours été influencé par plusieurs disciplines artistiques en effet. L'imagerie est très liée à mon univers musical et je fonctionne beaucoup sur la métaphore dans mes textes, alors pour moi, c'est un tout. Je suis influencé par plein de choses, je dirais que cet album est influencé par la chanson à texte traditionnelle, Brel ou Brassens, par le hip-hop, clairement, je renoue sur certains morceaux avec mes racines de rappeur, j'ai voulu explorer de nouvelles sonorités comme l'électro rock, dans "la marche des géants d'acier" ou la world dans 'l'homme seul". Je suis aussi influencé par les travaux d'Edward Gorey, Tim Burton, Danny Elfman, Charles Baudelaire, Victor Hugo, Arthur Rimbaud, Björk, Portishead, Rage agaisnt the machine, Pink Floyd, etc...

8/Peux-tu nous faire un topo sur la scène de ta région ?
Il y a un problème par chez nous, autour de Chartres, c'est que la scène musicale n'est pas très organisé. En fait, les gens n'ont pas une culture de concert et n'y vont pas en masse, donc il n'y a pas de lieu, et de lien entre les groupes... Mais il reste quelques groupes qui gravitent et évoluent par eux-mêmes. C'est d'ailleurs, je pense, le seul moyen de s'en sortir.

9/ Quel est votre statut et si tu es intermittent, comment vois tu le statut des intermittents évoluer dans le temps ?
Nous sommes presque tous intermittents. C'et difficile d'en vivre mais il n'y a pas grand chose à dire à propos du statut, il est vrai qu'il est revu régulièrement à la baisse, mais nous avons malgré tout l'opportunité d'être aidé à créer, ce qui n'est pas le cas dans tous les autres pays du monde, excepté la Belgique... En fait, si les artistes ne veulent pas se contenter d'un smic en étant créateur, ils n'ont pas compris ce qu'est d'être un artiste, et puis s'ils se plaignent que les gens ne viennent pas aux concerts, ce qui fait qu'ils n'arrivent pas à faire leurs 43 cachets nécessaires par an pour renouveler le statut, ils devraient plutôt se dire que la situation économique toute entière est difficile et que le premier sacrifice qu'on fait, c'est le loisir... Je me considère comme un privilégié et je suis très chanceux de pouvoir vivre de ma création, et puis je continuerai, intermittence ou pas intermittence.

10/ Ta position face au net et le p2p ? un moyen de diffuser ta musique à un plus large public, une nuisance?
Je suis pour! Les chansons que je fais sont écrites pour moi, mais à partir du moment où elles sont créées, elles ne m'appartiennent plus. Les gens les interprètent et se les approprient. Donc pourquoi pas par le net. C'est un bon moyen de découvrir, il faut faire confiance aux gens. S'ils aiment, peut-être iront-ils acheter le disque, ou viendront-ils en concert. Alors, il faut se servir du net comme d'une plateforme, d'un moyen, plutôt que de le combattre. C'est une chance de pouvoir communiquer si vite et c'est un espace de découverte intarissable.

11/ Pour finir, une pensée ? Un coup d?gueule ? Quelque chose à ajouter ?
Et bien peut-être juste une citation, de Victor Hugo :
"La musique c'est du bruit qui pense"
Les coups de gueule, vous pourrez les retrouver sur mon album. héhé!

Myspace
Blog



_________________
"C'est pas du chouchenn qui m'a fait pousser,
Mais c'est bien du Calva normand qu'est bon pour mouéééé!"
@mortimers a écrit:j'aime la normandie!!!!!!!

"Hors-la-loi, c’est quoi le code ROME ?"
avatar
Mamz
Infirmière en chef

Féminin
Nombre de messages : 55507
Age : 39
Hobby : éventrer des bretons en buvant du calva
Points : 60380
Date d'inscription : 07/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blogamamz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum