Les petites bourrettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les petites bourrettes

Message par Mamz le Mar Nov 15 2005, 19:05

Réponses de Steban

1/Pour commencer, pourrais-tu présenter le groupe, ses débuts ?
Les Petites Bourrettes (LPB) existent depuis 5 ans. Nous avons fait
notre premier concert en novembre 2000. Cependant l'histoire du groupe
remonte à plus loin : Steban (chant, accordéon, trompette, harmonica),
Yohan (chant, guitare) et Rémy (basse-poubelle, saxophone) jouent
ensemble depuis presque 10 ans. Ale (guitare, cavaquinho,
basse-poubelle) a rejoint le groupe en 2000. Mikaël a joué avec le
groupe entre 2000 et 2005 et depuis juin, c'est Manu qui est aux
baguettes. Nous avons commencé dans la rue et dans les bars. Le premier
album ("Les Petites Bourrettes", disponible sur
http://www.lespetitesbourrettes.com), très acoustique, reste symbolique de
cette période. Le deuxième album, "Comme des rois..." (distribué
partout), nous permet de jouer sur de nombreuses scènes en France mais
aussi en Belgique et en Suisse. Nous avons fonctionné en totale
autoproduction sur nos deux premiers albums, composant, écrivant,
concevant et finançant tout. Depuis début 2005, nous travaillons avec
le Label Adone (sur lequel on trouve Oldelaf et M. D., la Sex Bomb et
les Fatals Picards). Notre troisième album, "BAM BAM" qui sort en
janvier 2006 a été coproduit par Adone et notre propre structure
Maximumum Bourrettes.

2/ Peux tu nous expliquer le choix du nom du groupe ?
Il fallait un nom et on en avait pas. De part notre formule acoustique
nous savions que notre premier public serait celui des bars. Alors on a
choisi "Les Petites Bourrettes", un terme qui pour nous désigne une
bande d'alcooliques légers et sympathiques. L'idée de jouer sur le
genre nous plaisait également : un nom féminin pour un groupe de mecs,
c'est pas si courant ! Et puis, à l'époque pour nous donner du courage,
on buvait pas mal avant (et même pendant) les concerts. Et c'est un nom
qui laisse entendre à peu près tout et n'importe quoi de Fréhel au gros
punk. Ca nous correspond assez bien au final même si c'est pas toujours
évident à porter.

3/Votre actualité ? un prochain album ne devrait pas tarder … sera t’il
dans la continuité des précédents ?

Notre troisième album, "BAM BAM" sort en janvier 2006. Il constitue un
tournant pour de nombreuses raisons. Sur le plan artistique, "BAM BAM"
est en rupture avec ses prédécesseurs : nous sommes allés chercher
l'inspiration un peu partout, dans le blues, le rock'n'roll, la musique
de l'Est, la musique nord-africaine. On a même deux chansons en anglais
(certes il y a une reprise mais cela montre que LPB n'est pas figé sur
la chanson française). Nous avons invité des tas de copains à jouer
avec nous dont Mathieu, violoniste des Blérots de R.A.V.E.L. et
Gepetto, le saxophoniste d'Au Bonheur des Dames et Anna chante avec
nous sur deux titres. Sur le plan financier, c'est notre plus gros
investissement : nous avons travaillé dans un vrai studio (Tex Avril,
Ivry-sur-Seine, 94) avec un vrai ingénieur du son : Stéphane Prin (qui
a travaillé avec Camille et Debout sur le Zinc). Nous avons fait
quatre-vingts concerts de rue en trois semaines pour trouver l'argent !

4/ Vous avez déjà sorti 2 albums… quelles ont été les réactions les
concernant ?
Le premier album est resté assez confidentiel. Sa production ne permet
pas de le distribuer. Cependant, on l'a beaucoup distribué en concert
(7000 exemplaires) et une grande part de notre public nous a découvert
sur cet album. "Comme des rois..." a trouvé un distributeur
complètement par hasard : on en avait laissé quelques uns dans une FNAC
près de chez nous et Bertrand de CODAEX est tombé dessus. Il nous a
appelé et deux mois plus tard on était dans les bacs ! On a tout vendu
sans aucune pub, juste grâce aux vendeurs qui l'ont laissé super
longtemps en écoute (merci à eux !). Les retours étaient plutôt bons
mais nous restions frustrés par la production de ces deux albums, d'où
notre volonté de miser beaucoup sur "BAM BAM".

5/ Peux-tu développer un peu les sujets abordés par vos textes ?
Nos textes sont assez simples. On vire rarement dans la poésie obscure.
Chaque membre du groupe écrit et propose ses textes et puis on discute,
on s'engueule, on s'écharpe et les chansons sortent. Les thèmes abordés
sont très variés mais les constantes restent l'amour, la mort, la vie,
l'idéal et les intempéries. Nos textes sont en général plus imagés que
ce qu'il y paraît et chacun peut s'y retrouver. Nous essayons de
toucher des sujets graves avec humour, des sujets légers avec
tendresse. Il y a certainement beaucoup de maladresses mais ça fait
partie de notre style, c'est ce que dit une chanson de notre prochain
album, "les jupes à fleurs". On passe souvent pour un groupe gentil,
mais il nous arrive de traîner ici ou là dans un concert de soutien ou
une réunion alter-mondialiste. Cette réalité ne transparaît pas dans
les textes (sauf dans "notre monde") parce que c'est très dur d'écrire
un texte engagé qui sonne bien et qui sort de la révolte adolescente
passagère.

6/Quelles sont vos influences musicales, et littéraires ?
LPB sont très influencées par beaucoup de choses : Yohan est passionné
par les tubes FM et la Rue Kétanou, Ale bloque sur le twist et Cali,
Raymond est très Têtes Raides, Manu kiffe Laurent Voulzy et moi,
j'adore le rock triste de Nick Cave à Noir Désir. Tout cela se mélange
plus ou moins et donne des chansons qui nous l'espérons vont plaire à
plein de gens comme "Y'a d'la vie" par exemple. Sur le plan
littéraire, nous lisons beaucoup de bandes dessinées ! ça influence
surtout nos pochettes d'album. Sérieusement, personnellement je lis
beaucoup de science-fiction, mes auteurs préférés sont Camus, Cendrars,
Steinbeck et Fante. En ce moment j'essaye de finir le dernier Dantec.
C'est con que ce mec soit barré facho parce qu'il a vraiment inventé
quelque chose en littérature. Et je voudrais dire que je déteste
Houellebec aussi et sa littérature aux sentiments mesquins, voilà !

7/Peux-tu nous faire un topo sur la scène de ta région ?
Notre région est la région parisienne et la Seine est le fleuve qui la
traverse. Y'a trop de groupes et en plus on a pas le temps de les voir
en concert alors je parlerai que des copains : Les Blérots de
R.A.V.E.L, la Sex Bomb, Oldelaf et M.D., Les Fatals Picards, Tchôbello
et Lulu (eux, ils viennent du Nord mais c'est quand même des copains),
De Rien, Le Chien d'en Face. On adore Loïc Lantoine et Mon Côté Punk.
Et surtout, il faut aller au Bateau El Alamein (quai François Mauriac,
Paris 13e) parce que c'est là qu'on a vraiment débuté grâce à Geneviève
qui nous a laissé notre chance bien qu'elle ait trouové notre nom
ridicule !

8/Qui écoutez vous en ce moment ?
Perso, je viens d'acheter le dernier Têtes Raides et y'a plus
d'accordéon, c'est rock et c'est bien. Sinon, les deux derniers albums
qui m'ont marqué sont ceux de Loïc Lantoine et de Camille. Deux
innovateurs qui font plaisir par rapport au côté nostalgique fatigant
des Bénabar et Delerm (a-t-on vraiment idée de regretter les émissions
de Marithy et Gilbert Carpentier ? Pourquoi pas faire une chanson sur
"je préférais quand les Twix s'appelaient Raiders" ?). Ceux que
j'écouterai toujours sont Noir Désir, Miles Davis, The Clash, Coltrane,
Nick Cave et Pixies.

9/ Quel est votre statut et comment voyez vous le statut des
intermittents évoluer dans le temps ?

Nous ne sommes pas tous intermittents. En fait, il y en a qu'un, Ale.
Moi, je suis professeur donc ce statut ne m'attire pas
particulièrement. Les trois autres aimeraient le devenir le plus
rapidement possible. Sur l'évolution du statut, la droite a sa logique
: une politique culturelle qui laisse tomber ses artistes et en fait
des troubadours du moyen-âge. Ce n'est pas la notre. Ce métier est
difficile et nous nous en rendons compte de plus en plus chaque année :
le nombre d'heure de travail pour faire un disque ou préparer une
tournée est incalculable. Les intermittents se sont battus sur tous ces
points. Leur grève était justifiée. Malheureusement, comme pour tous
les mouvements sociaux de ces trois dernières années, ils n'ont pas été
entendus. Les choses doivent changer. Les événements récents nous
donnent des raisons d'espérer, la colère monte partout mais il faudra
l'exprimer dans les urnes.

10/ Quel est votre avis sur le téléchargement et le partage de musique
via le net ? un moyen de découvrir, un vol … ?

Je n'ai rien contre. En tout cas c'est tout sauf du vol. Si je te prête
un disque, tu me le voles pas, alors... Mais, je regrette un peu que
les grosses productions continuent à vendre par centaine de milliers
des produits éphémères à des ados téléphages et que les bobos
téléchargent le dernier album de Camille. Vous voyez ce que je veux
dire ?

11/Vos projets ?
On prépare la playlist des prochains concerts pour la sortie de
l'album. On bosse comme des malades et on espère que tout cela va
porter de jolis fruits.

12/Pour finir : Le questionnaire de Pivot

Où et à quel moment de votre vie avez-vous été le plus heureux?
A la naissance de mon fils.

La dernière fois que vous avez pleuré ?
Tout à l'heure devant un film ("Ray")

Et votre dernier fou rire?
Je sais plus mais on en a eu pas mal sur scène.

Quel est le principal trait de votre caractère?
Je suis orgueilleux .

Et celui dont vous êtes le moins fier?
Je suis borné.

Votre occupation préférée?
Jouer du saxophone.

La qualité que vous préférez chez un homme?
La volonté.

Et chez une femme?
La volonté.

Votre plus grande peur?
Devenir fan de Pascal Obispo.

Que possédez-vous de plus cher?
Mes disques et mes instruments.

Qu'avez-vous réussi le mieux dans votre vie?
Les tagliatelles à la carbonara.

La figure historique à laquelle vous auriez aimé ressembler?
Louise Michel.

Vos compositeurs préférés?
Miles Davis, Erik Satie, John Coltrane et John Lennon.

Vos peintres favoris?
Fernand Léger, Salvador Dali

Vos héros dans la vie réelle?
Les pompiers.

Vos auteurs favoris?
Cendrars, Steinbeck, Fante, Philip K. Dick et Dantec.

Et votre livre de chevet, si vous en avez un?
1984.

La couleur que vous aimez?
le noir.

La fleur que vous préférez?
La tulipe.

Votre boisson préférée?
Le Coca-cola

La chanson que vous fredonnez dans votre salle de bains?
La Rage de Noir Désir

Si vous deviez changer une chose dans votre apparence physique, que
choisiriez-vous ?
Mes grosses joues.

Le talent que vous voudriez avoir?
Savoir dessiner.

Votre plus grand regret?
J'ai jamais très bien joué au foot.

Que détestez-vous par-dessus tout?
Qu'on me donne un ordre.

Les fautes qui vous inspirent le plus d'indulgence?
Les fautes d'orthographe.

Quel est l'état présent de votre esprit?
Enrhumé.

Votre devise?
Tu me donnes pas d'ordre !

Votre mot préféré ?
Encore.

Votre son préféré ?
Le bruit de l'extérieur quand on roule vite dans une voiture fenêtre
ouverte.

Votre juron préféré ?
Dans ton cul.

13/ Un mot, une pensée, un coup d’gueule, coup d’coeur pour finir ?
Plus l'eau monte, moins on a pied.

le site

_________________
"C'est pas du chouchenn qui m'a fait pousser,
Mais c'est bien du Calva normand qu'est bon pour mouéééé!"
@mortimers a écrit:j'aime la normandie!!!!!!!

"Hors-la-loi, c’est quoi le code ROME ?"
avatar
Mamz
Infirmière en chef

Féminin
Nombre de messages : 55500
Age : 39
Hobby : éventrer des bretons en buvant du calva
Points : 60339
Date d'inscription : 07/09/2004

Voir le profil de l'utilisateur http://www.blogamamz.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum